Catégorie : Genre et sociétés anciennes

Un billet de Sandra Péré-Noguès sur le blog Eurykléia « Femmes et monnayages de l’Antiquité : Philistis perdue dans le Sylloge Nummorum Graecorum »

Mise en ligne depuis plusieurs années (pour le plus grand plaisir des spécialistes et amateurs de numismatique antique), la base de données du Sylloge Nummorum Graecorum – SNG – offre une première porte d’accès...

Pallas, 99, 2015. Dossier « Laisser son nom : femmes et actes de mémoire dans les sociétés anciennes »

Pour les Anciens, prononcer le nom d’une divinité, c’est la faire advenir. Mais qu’en est-il du nom des mortels, des hommes et des femmes des sociétés grecque et romaine ? Les recherches du XXe siècle, tant dans le champ de l’épigraphie et de la papyrologie que dans celui de l’histoire des femmes et du genre,…

Journée d’étude « Ce que le nom dit d’elles »

Comment retrouver les personnages historiques de femmes dans une Antiquité présentée si longtemps comme masculine ? Comment connaître leurs activités, leurs fonctions, leur place dans l’espace public ? L’analyse des occurrences des noms des femmes dans l’ensemble de la documentation antique constitue l’objet de cette démarche historienne et anthropologique : dans quel contexte ces noms apparaissent-ils ? Que révèle la mention de ces noms quant au parcours de vie de ces femmes et à leur rôle dans les sociétés anciennes ?

Étude élémentaire du corpus sur les femmes dans les « Strategika » de Polyen – Synthèse des données du mémoire de master II de Sandya Sistac

Auteur très peu étudié, en dehors de l’analyse de ses sources, Polyen était un avocat et rhéteur bithynien du IIème siècle ap. J.-C. […] Il fréquente à Rome un groupe de « litteratii » poursuivant un but similaire dont font partie notamment Dion Chrysostome, Arrien et Dion Cassius. […] Il dédie aux empereurs Marc-Aurèle et Lucius Vérus un ouvrage probablement commencé avant cette date, composé de stratagèmes de guerre grecs, barbares et romains : les « Strategika »…

Compte-rendu de la journée d’étude « Laisser son nom : femmes et actes de mémoire dans les sociétés anciennes » 4 avril 2014

Cette journée d’étude, qui a réuni plusieurs collègues venus de Paris, Strasbourg et Naples, a permis d’aborder, à travers le problème du nom, la question de la visibilité des femmes dans les sociétés anciennes et par conséquent celle de leur place dans l’espace public.