Quand la réalité dépasse la fiction: l’histoire incroyable du faussaire Vrain Lucas

 

 

C’est dans une édition soignée que Gérard Coulon livre les résultats d’une enquête au long cours qu’il a menée autour du personnage de Vrain Lucas, une enquête de plusieurs années à suivre la trace de ce faussaire qui avait réussi le pari fou de tromper l’un des meilleurs mathématiciens de son temps, Michel Chasles, et même une partie des membres de l’Académie des Sciences de Paris.

Curieux personnage que ce Vrain Lucas, né en 1816 dans une famille de journaliers mais qui, grâce à certaines protections, reçoit une éducation, ce qui lui permet d’entrer dans une étude notariale de Châteaudun. C’est un moment clé de sa vie puisqu’il s’y prend de passion pour les livres et l’histoire. Son parcours continue à Paris où il s’installe en 1852 après son mariage. Il y vit pourtant des années difficiles : comme il a été refusé à la Bibliothèque nationale faute d’être bachelier ès Lettres, l’argent manque. Mais en 1861, l’horizon s’éclaircit grâce à une rencontre décisive : le mathématicien Michel Chasles devient l’un de ses plus importants clients – voire son client exclusif – des autographes et autres pièces que Vrain Lucas lui trouve et lui propose. Finalement il lui vendra plus de 27000 faux pour la somme de 140000 francs, une incroyable arnaque que certains membres de l’Académie des Sciences mettront plusieurs années à démasquer. Un procès s’ensuivra entre 1867 et 1869, à l’issue duquel Vrain Lucas sera emprisonné. Il meurt en 1881 après d’ultimes affaires de faux et autres procès.

Dans cette incroyable histoire, qui pourrait fournir la matière d’un bon roman, c’est la crédulité naïve et inquiétante d’un savant qui est la plus surprenante mais qui s’explique par le fait qu’elle a été nourrie par l’engouement irrésistible de l’époque pour les autographes qui ne cessaient d’aiguiser les appétits des collectionneurs. C’est aussi l’inspiration sans bornes d’un faussaire qui a été mise à contribution au point de donner « vie » à des personnages historiques comme Vercingétorix, César, Shakespeare, Newton… Une soixantaine de fausses lettres sont ainsi présentées dans l’ouvrage, originaux et transcriptions, assez pour constater l’inouïe supercherie !

 

Gérard Coulon, Vrain Lucas. Histoire d’un incroyable faussaire, Editions Errance, Arles, 2022.

 



Citer ce billet
Sandra Péré-Noguès (2022, 29 juin). Quand la réalité dépasse la fiction: l’histoire incroyable du faussaire Vrain Lucas. Cahiers d'histoire ancienne et d'archéologie de Toulouse. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mmm8

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search