Résumé de la thèse de Anne Filippini “Les forges des princes bituriges”

Résumé de la thèse de Anne Filippini “Les forges des princes bituriges”

Thèse soutenue à l’Université de Toulouse 2 – Jean Jaurès, le 3 mai 2013.

Nos travaux s’inscrivent dans un courant de recherche récent, centré sur l’économie du fer des périodes protohistoriques. L’originalité tient en l’étude d’un matériel provenant des plus anciens contextes métallurgiques et en l’approche pluridisciplinaire du sujet, menant à de nouvelles interprétations socio-économiques.

Les recherches menées dans le cadre de ce travail sont fondées sur une étude des vestiges d’artisanat du fer à Bourges (Cher, France) et à Lyon (Rhône, France) au Vème siècle avant J.-C. Cette partie est abordée d’un point de vue archéologique et historique, mais également d’un point de vue archéométrique. Il s’agit, pour une part, de définir l’artisanat au sein de ces deux grands établissements, d’en mesurer l’ampleur et de voir la place réservée aux activités de forge. Le second volet correspond à la caractérisation des déchets de forge (scories, battitures, chutes et ratés de fabrication) ainsi que des objets ou ébauches présents sur les sites archéologiques afin de les attribuer à une ou plusieurs étapes de la chaîne opératoire de fabrication d’un objet en fer, d’approcher la nature de l’objet ainsi que celle du métal dont il est constitué. Nous avons pu établir les modalités d’approvisionnement des ateliers, identifier plusieurs productions, valoriser les savoir-faire hautement spécialisés des forgerons et aborder l’organisation des ateliers. La valeur intrinsèque du métal fer et les implications sociales de la production métallique ont aussi été appréhendées. Enfin, l’ensemble de ces résultats et leur comparaison avec les données disponibles pour d’autres établissements où le travail du fer apparaît, nous ont amené à établir une classification originale, fondée principalement sur les activités artisanales, où les indicateurs de niveaux sociaux sont utilisés dans un second temps. Ainsi est mise en évidence la participation importante de la production métallique dans le développement économique des établissements.

Mots-clés : Protohistoire, paléométallurgie, archéométrie, fer, post-réduction, artisanat, domaine hallstattien occidental, habitats.

 Summary

The present study takes place in a recent line of research focused on ancient iron economy. The most ancient metallurgical contexts are here treated through a multidisciplinary approach.This leads to new social and economical interpretations of the Vth century b.C. society.
This work is based on the study of smithing remains from Bourges (Cher, France) and Lyon (Rhône, France). Historical and archaeological approaches are used and completed through an archaeometric approach of these materials. The first stage consisted in defining the craft industry in these two important settlements, measuring its extent, for craft production in general and for smithing activity in particular. The second stage consisted in characterizing smithing wastes and iron productions that exist on these archaeological sites, in order to better determine their place in the operational sequence (chaîne opératoire) of an object production. It was also important to know at the same time the artifact and the nature of its constitutive metal. All these results lead to the identification of several productions, to the general organization of productions, to the internal organization of the workshops. It was also a way of revealing the value of iron and all social implications of metallic productions.
Finally, we compared these results to available data from other settlements including iron working among craft activities. We established an original classification of these sites where craft activities are the main criteria and social indicators remain in the background. Thus was revealed the importance of iron working in the economical development of settlements.

Keywords : early history, paleometallurgy, archaeométry, iron, post-reduction, craft, West Hallstatt area, settlements.