Un mercenaire d’origine ibérique à Himère ?

C’est encore à Himère qu’une découverte exceptionnelle a été réalisée par Stefano Vassallo, qui l’a présentée dans une des dernières livraisons de la revue Sicilia Antiqua. Dans le secteur le plus oriental de la grande nécropole occidentale d’Himère, à environ 300 mètres du rempart de la cité basse, l’archéologue a en effet mis au jour une paire de cnémides (ou protège-tibias) en bronze de fabrication ibérique. Déposées soigneusement l’une sur l’autre, elles se situaient dans les niveaux superficiels de la nécropole, mais sans lien avec les sépultures environnantes. Il s’agirait manifestement d’un dépôt votif réalisé avec les dépouilles prises à l’ennemi carthaginois, puisque les récits antiques (notamment Hérodote) indiquent que des mercenaires ibères et élysiques avaient été recrutés par Carthage peu avant cette bataille. Cette découverte est donc exceptionnelle car nous aurions là l’un des témoignages les plus anciens et les plus probants d’une présence de mercenaires d’origine non grecque (en l’occurrence ibérique) dans la célèbre bataille de 480 avant notre ère. Ces deux pièces, dont la typologie se rapporte à des productions ibériques, ont fait l’objet d’une restauration.

S. Vassallo, « Un offerta di schinieri di un mercenario iberico nella battagla di Himera del 480 a.C. », Sicilia Antiqua, 2014, 11, p. 533-540.

Cet article est disponible en ligne sur le site LibraWeb : http://www.libraweb.net/articoli.php?chiave=201403901&rivista=39