Auteur : Stéphanie Delaguette

Journée d’étude « Bois et architecture dans la Protohistoire et l’Antiquité (XVIe av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C). Grèce, Italie, Europe occidentale. Approches méthodologiques et techniques »

Journées d’étude « Bois et architecture dans la Protohistoire et l’Antiquité (XVIe av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C). Grèce, Italie, Europe occidentale. Approches méthodologiques et techniques » Co-organisées par Stéphane Lamouille (PLH-CRATA), Pierre Péfau (...

Soutenance de thèse de Florie-Anne Auxerre-Géron « L’Homme et la moyenne montagne durant la Protohistoire dans le Massif central. Enquête en Haute-Auvergne et Limousin »

Soutenance de thèse de Florie-Anne Auxerre-Géron « L’Homme et la moyenne montagne durant la Protohistoire dans le Massif central. Enquête en Haute-Auvergne et Limousin » Résumé : La Haute-Auvergne, qui correspond au département du Cantal, et...

Peintures murales et stucs d’époque romaine. Études toichographologiques. Actes du 28e colloque de l’AFPMA, Paris, 20-21 novembre 2015.

Ce volume constitue les actes du colloque annuel de l’AFPMA qui s’est tenu à l’École normale supérieure à Paris, en novembre 2015. Toichographologues, archéologues, conservateurs, restaurateurs… ont présenté vingt-six contributions, discuté et confronté leurs travaux devant – et avec –un large public d’étudiants, chercheurs et amateurs, français et étrangers.

Journée d’étude de l’équipe RHAdAMANTE, UMR5608 TRACES/UT2J : « Territoires et paysages, de l’âge du Bronze à l’Antiquité. Nouvelles approches. »

Journée d’étude de l’équipe RHAdAMANTE, UMR5608 TRACES/UT2J Territoires et paysages, de l’âge du Bronze à l’Antiquité. Nouvelles approches. Organisation : Florian Couderc (Doctorant), Pierre-Yves Milcent (MCF HDR), Florie-Anne Auxerre-Géron (Doctorante) et Delphine Bousquet (Doctorante)....

Appel à communication pour les journées d’études « Bois et architecture dans la Protohistoire et l’Antiquité (XVIe av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C.) »

Dans l’histoire de l’architecture et des techniques constructives, le bois occupe une place originale. Ce matériau était largement utilisé par les sociétés anciennes et son caractère périssable comme la fugacité des traces qu’il peut laisser (empreintes, restes charbonneux, structures d’ancrage…) obligent à une prise en compte bien spécifique. Le manque de documentation archéologique ne constitue pourtant plus un frein à l’étude du rôle du bois dans les constructions antiques…